installation expo Colette Richarme ‘Jardins transfigurés’

médiathèque du Grand Guéret, 21 juin 2024 vernissage le vendredi 28 juin 2024 à 18 h Un magnifique projet réalisé grâce à l’implication sans limites de Régine Monod (présidente de l’atelier Richarme) et à la volonté d’Anne-Marie Corchi (directrice de la médiathèque du Grand Guéret). Je n’oublie pas nos collaborateurs, François Lawnizack (médiathèque) et Chris …

ubasute

texte écrit autour de l’idée d’un seul et unique livre qui resterait avec nous jusqu’à la fin… Désormais l’âge la prend, elle sait qu’il est temps, elle sait qu’elle doit décider, partir, s’extraire de la vie quotidienne pour l’ultime vie. Aborder le dépouillement. Lâcher l’espérance du terrestre. Elle regarde le grand jardin autour de la …

fractures

rien à faire d’autre sinon continuer à creuser, respirer, réunir les fragments de désir dispersés et partagés sur les interfaces de partage qui permettent de pousser plus loin le curseur, continuer d’explorer les remous de la mémoire intime — événements doux ou rugueux, souvenirs de cours de récréation, animaux fréquentés dans l’enfance, envies de mer, …

écrire photographier : faire surgir

un tout petit moment rien qu’en soi, pour soi, dédié à l’improvisationrien que pour mesurer l’année écoulée entre quotidien et chantier, entre textes et images saisies à l’entour et rassemblés pour laisser trace de la vie nouvelle rien que pour dire que la photo m’oblige, m’oblige à ralentir, m’oblige à regarderelle me permet de capturer …

un acte de grâce | 26 mars 2024

Écrire à creuser la page du cahier avec la plume parce qu’on appuie trop fort, à faire gicler l’encre autour, à rater l’arrondi des lettres et se faire réprimander (trop jeune pour être acceptée en classe d’écriture, à quatre ans juste censée gribouiller, pourtant je voulais tellement apprendre et on s’était moqué de moi) Écrire …

l’intérieur de l’instant | 18 février 2024

je cherche à la voir, assise dans la lumière paisible. Matin calme. Corps de femme avec encore de l’épaisseur, des cheveux épais ébouriffés, des petits mouvements sur les lèvres alors qu’elle ne se sait pas observée — à quoi pense-t-elle ? un peu comme une peinture sa tombe sera la même que celle de sa …

érosion | 12 février 2024

Les derniers mois ont eu de l’influence sur elle — je le mesure dès que j’arrive. Ils ont accentué sa surdité, voûté son échine, fragilisé sa marche. L’accumulation du temps. Aussi l’effet de l’hiver qui fait ployer les êtres dressés tout comme les arbres. Oui les mois d’hiver ont terni le fond des yeux de …

au silence du monde | 1er février 2024

à tous ceux qui l’ont connue ou auraient aimé la connaître tout ce que la lumière dévoile tout ce qu’elle dissimule aussi dans le trop-plein, dans l’excès, alors que la saison devrait être froide tout ce que nous traversons, le temps, oui mais aussi les espaces géographiques mais aussi les espaces des pensées qui se …