danse du présent

24 mars. Déjà la danse du présent avec la mystérieuse remontée des sèves : couvre-sols revenus du néant soudain refleuris (on ne s’en était pas rendu compte jusque là, c’est arrivé vite) / petites touffes entre les pierres / fleurettes à orner la salade et à manger / jaune ficaire et jaune narcisse / étranges boutons qui s’épanchent en rosace ou en bec de perroquet. L’intime brusquement surgi, visible, l’intime qui rejoint les corps fatigués de l’hiver et les rires des enfants qui courent dans les chemins, l’intime fait de cellules nouvelles rompant franchement avec la pierre qui structure les espaces habités : murs qui retiennent les traversiers / galets / gravats qui composent la route en chantier / tas de sable pour le chantier et tas de gravier aussi / soubassement de la maison / béton du parking. L’intime végétal presque chair au point qu’on en oublie le sable et le béton et le bruit du chantier, en tout cas proche de la chair, une chair saisie de couleurs délicates… beau beau, étonnant même si on a toujours vécu avec ce genre d’événement sur cette planète… applaudir, traquer les renflements sur les rameaux, les bosses, les fentes, et ça n’est que le commencement…

 

Photographies : Françoise Renaud, mars 2019

6 Comments

  1. la magie du printemps, renouveau éternel recommencement qui engendre la joie
    C’est à ce moment qu’on trouve que tout est tellement beau.

    Répondre

  2. pâquerettes, pervenches, violettes, tulipes dans des cocons de feuilles fraîches et luisantes.
    nos yeux d’enfant s’émoustillent et ce regard apporte la joie des jours meilleurs.

    Répondre

  3. tout revit dans la nature, les jardins, les maisons. Merci pour ces belles photos qui nous font partager ton quotidien à parcourir ton jardin, à le regarder pousser et percer la terre.
    Le printemps enchante les humains qui revivent eux aussi.
    Merci ma belle Françoise de nous emmener dans les allées de ton jardin que tu as patiemment construit et qui éclot de toute part.

    Répondre

  4. Dans mon jardin il y a des primevères et les tulipes pointent leurs nez sous les rayons du soleil un peu pâlot aujourd’hui… Mais ce matin, c’est la nature que je veux fêter en regardant les photos printanières qui accompagnent ton texte. Merci de célébrer le RENOUVEAU.
    Jacqueline

    Répondre

  5. Merci Mère nature , pour ce beau printemps .
    Tout renaît , les fleurs , les oiseaux……et ces beaux
    levers et couchers de soleil chaque jour .
    Et merci Françoise pour ces jolies photos .

    Christine

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.