en mon for intérieur – jour #46

Une amie a proposé récemment quelques phrases du Musicien Noir pour un atelier d’écriture en ligne, espace d’expression bienvenu pendant cette période de confinement.

Le Musicien Noir : une nouvelle que j’ai écrite y a quelques années en réponse à un appel à textes de la revue Étoiles d’Encre sur le thème « Sous le signe du multiple » (n°49/50, 2012), puis intégrée en 2015 dans un recueil auquel elle a prêté son titre.
Pour faire écho à cet atelier, j’ai lu à voix haute la deuxième partie et l’ai montée en vidéo, toute bonne à partager en ces temps de suspens… (mettre le son et le grand écran ! et c’est parti…)
Il  faudra que je m’occupe un de ces quatre de la première partie…

Photographie : Metin Ozer (unplash)

8 Comments

  1. Sur ma tablette, le son n’est malheureusement pas très bon…Alors, je vais moi aussi aller reprendre ton livret de Nouvelles et relire ton texte pour mieux apprécier les mots et la musique qui les accompagne…Une évasion bénéfique en ce jour pluvieux du JOUR 46…Jacqueline.

    Répondre

  2. Quelle bonne idée, d’associer la voix qui donne vie au texte.
    C’est une invitation à relire le musicien noir et autres nouvelles.
    Une expérience à renouveler sans aucun doute.
    Merci pour ce cadeau.

    Répondre

  3. Elle est très belle cette histoire du Jazz. Très vraie.
    Ta lecture est parfaite, posée, tranquille et rythmée.
    A bientôt pour te lire.
    Pascal.

    Répondre

  4. C’est toujours un grand plaisir de te lire, de t’écouter et aussi de découvrir tes réalisations couplées.
    félicitations pour tout ce travail que j’apprécie et dont je m’imprègne grandement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.